L’ennemi des tagueurs : l’aérogommage

Minolta DSCDe plus en plus de tags et graffiti recouvrent les mûrs et façades de nos villes. Certains tagueurs sont de véritables artistes et leurs œuvres sont admirées de tous. Mais malheureusement la plupart des graffiti n’ont pas la vocation d’être des œuvres d’art et gâchent plus le paysage urbain et exaspèrent de nombreux habitants.

L’aérogommage au secours des municipalités

Pour dissuader les tagueurs, les municipalités ont une nouvelle « arme »  : l’aérogmmage. Car certaines communes ou arrondissement de grandes villes comme Paris sont véritablement partis en guerre. Les tags représentent un coût important pour une municipalité et ce phénomène semble en plus prendre de l’ampleur. Devenu un véritable sujet de société, même la presse s’en est emparée, et en octobre dernier un sujet sur les « serial tagueurs » du XI arrondissement de Paris, un des plus touchés de la capitale, explique cette surenchère des tagueurs et le désarroi  de cet arrondissement parisien. Des mesures plus importantes doivent être pris, pour faire face à cette forme de délinquances qui ne vient pas forcément des banlieues mais de personnes bien insérées souvent issues des milieux du graphisme ou de la pub explique l’article.

L’aérogommage au secours des entreprises et des particuliers

Ce procédé proche de celui du sablage rencontre un véritable succès auprès des municipalités, des entreprises et des particuliers. Car non seulement il est écologique par sa composition, air et abrasif naturel mais en plus il permet de nettoyer des surfaces qui ne sont pas facile d’accès. L’aérogommage a une palette très large dans les surfaces à traiter et peut s’utiliser autant sur du bois, que de l’inox, de la pierre ou du ciment…

L’entreprise de la région parisienne Atn Epoxy offre ce service depuis le début de l’année 2013. Spécialisée dans le traitement et le nettoyage de surface métalliques, Atn Epoxy étend son champ d’action. Ce service nettoyage graffiti est expliqué sur http://www.atnepoxy.fr/aerogommage