La cigarette électronique : la petite dernière qui fait parler d’elle

Voici  la petite dernière arrivée sur le marché et qui fait couler beaucoup d’encre. Tous les regards sont tournés vers elle, et avec sa petite mine de « jeune premier » elle est en bonne voie pour faire trembler sa grande sœur aux couleurs surannées. Avec une progression importante dans les ventes, l’originale devra trouver des arguments de chocs  pour charmer les consommateurs. Ces derniers attirés par la voix des sirènes de la cigarette électronique, auront bien du mal à s’en défaire.

La e-cigarette et ses arguments

cigarettes électroniquesPour un fumeur ou une fumeuse, le plus difficile est d’oublier cette gestuelle si imprégnée et qui  rend l’arrêt du tabac encore plus douloureux. Certes, l’addiction à la nicotine est bien plus importante, mais tout fumeur vous dira l’attachement qu’il éprouve à ces gestes tant et tant de fois répétés. La cigarette électronique comme n’est pas un médicament et ne peux être considérée comme un produit aidant à l’arrêt du tabagisme. Mais, la gestion de nicotine que la e-cigarette permet, entraîne si la personne le souhaite une diminution progressive de la nicotine voire l’arrêt total. Le choix des parfums dans les e-liquides permet aussi de varier plus facilement ses plaisirs.

Son prix

Avec les augmentations incessantes du prix d’un paquet de cigarettes, fumer devient presque un luxe. La cigarette électronique demande un petit investissement de départ mais est très vite rentabilisée. Elle se décline sous deux modèles principaux, la e-cigarette qui se recharge ou celle qui est jetable. Pour la seconde possibilité, c’est au bout d’un certains nombres de bouffées (500, 600, 800) qu’elle devient inutilisable.

Son impact sur son environnement

Avec une liste de composants qui est à disposition (voir sur http://www.ciga-france.fr/), aucun des produits qui l’a compose n’est actuellement décrié. C’est simplement un moyen de mieux gérer sa consommation de nicotine. La cigarette électronique ne dégage pas de produits nocifs dans l’air et son entourage ne peut être considéré comme fumeur passif. Des études vont sûrement voir le jour, mais pour l’instant, elle est le moyen que tout fumeur invétéré apprécie tant sa gestuelle reste identique.

D’autres informations sont consultables sur le sujet, il suffit de cliquer ici

.

Comments

  1. François from 121doc says:

    pas mal ce joujou, ça change des patchs et surtout ça permet de reproduire le geste du fumeur, et ça je dois dire que c’est bluffant, j’ai regardé des vidéos sur youtube et la vapeur donne vraiment l’impression d’une fumée, c’est incroyable.